L’Esprit spontané est vierge d’effort

Le Discernement naturel est la base de tout.
L’absence d’effort est la Voie parfaite et spontanée que l’on ne parcourt pas.
L’Ainsité est le fruit spontanément accompli.
Le Principe authentique ne peut être contemplé.
Le Principe authentique ne peut être médité.
Le Principe authentique ne peut être pratiqué. […]
L’Esprit spontané est vierge d’effort ;
Ce qui est créé par l’effort n’est pas le plein éveil. […]
Notre Discernement – clarté et vacuité sans union ni désunion –
Demeure dans l’égalité non-duelle du Samsara et du Nirvâna ;
Ininterrompue dans la continuité de son état naturel,
La non-méditation est la suprême méditation.

The Philosophical View of the Great Perfection in the Tibetan Bon Religion / Zhangzhung Nyengyü /  » Les douze petits tantra fils « .

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s