Pas de shopping sélectif : tout doit disparaître !

1167_491849740854062_1789124853_n
« Alors, voyez-vous, si je veux me « déconditionner », réaliser la « révolution intérieure » et accéder à la « première et dernière liberté« , je préfère lire Gaudapada, Houei-neng, Lin-tsi, Tchouang-tseu, et d’autres vieux maîtres rugueux, pas sclérosés pour deux roupies, toujours verts et vivaces, inscrits dans leur tradition tout en sachant la contester et l’enrichir, pas décidés, sous prétexte que l’eau du bain est sale, à jeter le bébé avec…
Ou bien, tenez, je préfère encore lire cet homonyme indien du premier K, vous savez, l’autre Krishnamurti, qui se fait plus volontiers appeler U.G. et qui dirige, à lui tout seul, et avec une superbe insolence, une entreprise de démolition spirituelle.
Ce troisième K — qui est du reste un disciple dissident du premier — je vous le recommande chaudement, du moins si vous aimez les coups.
Car, au moins, lui va jusqu’au bout du vide, jusqu’au bout du rien.
Et son vide n’est pas clean, son rien n’est pas élégant. Il liquide, il bazarde le cycle entier, de vraies « soldes de soldes ».
Avec lui, pas de shopping sélectif : tout doit disparaître ! Ou encore, dernière suggestion amicale : lisez les upanishads, ça vient de paraître. »
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s