Les limites du cerveau

«La fonction du cerveau dans le corps se limite aux besoins de l’organisme physique et au maintien de sa sensitivité. Tandis que la pensée, par ses constantes interférences dans l’activité sensorielle détruit la sensitivité du corps. C’est là qu’il y a conflit. Ce conflit se produit entre le besoin du corps de maintenir sa sensitivité et l’exigence de la pensée de traduire chaque sensation dans le cadre de l’activité sensuelle

UG.

400_F_5913983_jxptnR9yImx9CCThxvK2eYQx6Gliub6Ubugsbunny

Publicités

Un commentaire sur “Les limites du cerveau

  1. L’être humain a une mauvaise vue, une mauvaise ouïe et un mauvais odorat. Dans la cruelle cour de récréation terrestre, ce ne sont certainement pas ses muscles qui ont permis à ce petit intellectuel à lunettes de survivre. «Si nous sommes devenus l’espèce dominante ce n’est que grâce à notre cerveau, commente Heinrich Reichert, du Biocentre de l’Université de Bâle. Parce que pour le reste, nous sommes des animaux plutôt mal équipé.

    Pas de fausse modestie, les neuroscientifiques estiment que notre organe est ce qui se fait de mieux. Il n’est pas fondamentalement différent de celui des autres espèces: il est simplement meilleur. Mais cet optimum pourrait aussi être une limite, comme celles que rencontrent les ingénieurs lorsqu’ils tentent d’améliorer les performances d’un processeur, en miniaturisant ses composants pour en rajouter davantage.
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6badddee-322d-11e1-993c-e4b7d5b3efc0/Les_limites_du_cerveau_humain#.Up6qlH-9KSM

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s