Qui est l’expérimentateur ?

Pourquoi interprétez-vous vos sensations ? Pourquoi ne les laissez vous pas en paix ?
Vous le faites parce que vous croyez que si vous ne dialoguiez pas avec votre « moi », votre « moi », ne serait plus là. Vous n’auriez pas la preuve de votre existence.
Cela est une perspective effrayante n’est-ce pas ?

Tout ce dont vous faites l’expérience: paix, joie, silence, béatitude, extase et Dieu… sait quoi ? Tout cela n’est ressenti que par « le connaisseur » et sa vieille « connaissance » de seconde main !
Le fait même que vous soyez en « état de béatitude et de formidable silence », implique que vous conceptualisez ces « états ». Il faut avoir déjà conceptualisé une chose, pour se décrire comme son « expérimentateur ».
Cette expérience n’a rien de merveilleux ou de métaphysique.
Pouvez-vous faire l’expérience d’une chose aussi banale que ce banc, là en face de vous ? Non ! Vous « expérimentez la conceptualisation » que vous en avez faite et dont la source est toujours extérieure.
Vous pensez les pensées de votre société religieuse de m…, vous ressentez les sensations en rapport à ce milieu, et vous vivez les expériences de cette société.
Y a-t-il une expérience ? Qui est l’expérimentateur ?
U.G. Krishnamurti.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s