Dans « l’état naturel » il n’y a rien qui vous pousse à vous identifier à un mouvement particulier de pensée

scenes_de_nos_vies_487283421

La pensée ne s’arrête pas : la pensée et la vie ne sont pas deux choses différentes.

Vous ne vous libérerez pas des pensées.  

Elles sont là ou non.

Quoiqu’il en soit, dans l’état naturel  vous ne vous identifiez pas du tout à elles.

Dans l’état naturel,  il n’y a rien qui vous pousse à vous identifier à un mouvement particulier de pensée ( …)

Vie et pensée sont étroitement liées : vous n’y pouvez rien. Lorsque vous voyez que cet instrument  – le mental – n’est pas ce qui convient pour comprendre quoique ce soit, la vie se calme et retombe dans son rythme naturel et il n’y a plus pour vous de problèmes ni de fardeau.

UG.

Publicités

Un commentaire sur “Dans « l’état naturel » il n’y a rien qui vous pousse à vous identifier à un mouvement particulier de pensée

Les commentaires sont fermés.