Illumination

1402892_10151967647185990_740896939_o

« La vie n’a aucun commencement et aucune fin : c’est un mouvement ininterrompu dont vous n’êtes qu’une expression – comme l’oiseau, comme le ver, comme le nuage vous n’êtes qu’une expression de la vie. Ce qui vous rend malheureux, c’est la recherche de ce qui n’existe pas. Dans le même ordre d’idées, il n’existe rien de tel que l’illumination. Vous me direz que chaque maître, que tous les saints et les sauveurs de l’humanité ont affirmés des siècles durant que l’illumination existe et qu’ils sont illuminés. Jetez-les à l’eau tous à la fois – je m’en fiche. Se rendre compte qu’il n’y a pas d’illumination, c’est cela l’illumination. »

UG
Accueil

2 commentaires sur “Illumination

  1. Toute soi-disant volonté est une manifestation du je-concept. Qui recherche l’illumination ? Dans la mesure où cette dernière est recherchée sous la contrainte du je-concept, comment pourrait-elle être atteinte ?
    D’autre part, aussitôt que disparaît le je-concept, on la sent comme ayant toujours été présente.
    Mais le je-concept ne désire qu’une pseudo-illumination, par laquelle il prétend être un sage ; l’accomplissement, impliquant son propre anéantissement, n’apparaît pas désirable du tout, et il placera sur sa route tous les obstacles possibles.
    Ceci est la raison pour laquelle toute « méthode », « discipline », etc., assujettie au je-concept est nécessairement un chemin qui nous éloigne de chez nous. Etant donné que toute action qui n’est pas non-action, et ne peut donc être spontanée, se trouve accomplie sous la contrainte du je-concept – car il n’y a pas d’autre « acteur », j’entends d’autre acteur véritable – l’illumination ou satori ne peut être que la conséquence de la non-action.

    Wei Wu Wei

  2. « Pour la physique moderne, il n’y a pas dans l’univers de substance matérielle de base. Au-delà de l’atome, on débouche sur les particules qui ne sont pas de la matière comme telle mais des patterns d’énergie…

    « Dans la physique classique, il y avait cette notion que les objets sont faits de substance matérielle. Mais lorsqu’on grossit ces objets, lorsqu’on cherche à savoir de quoi ils sont faits, on découvre qu’ils sont faits d’atomes et les atomes, de particules. Mais ces particules, elles, ne sont pas constituées d’une substance qui soit matérielle. Ce sont comme des amas d’énergie.

    « Ces particules sont en transformation constante. On ne voit donc jamais aucune substance matérielle, mais on assiste plutôt à un processus ininterrompu.

    « Un processus de quoi? Il n’y a pas de réponse, ajoute le Dr CAPRA. Car, il n’y a pas de substance. Les bouddhistes en avaient l’intuition : l’univers, en définitive, est un processus de transformation, qui agit selon des patterns, mais sans aucune substance matérielle. »

    « … l’univers est engagé dans une danse cosmique ininterrompue. C’est un système composé d’éléments inséparables, sans cesse en mouvement, animés par un continuel processus d’interaction. L’observateur en fait partie intégrante. Ce système reflète une réalité, située au-delà du monde de la perception sensorielle ordinaire, il implique des dimensions plus vastes et transcende le langage ordinaire et la logique raisonnante. »

    http://www.francelecture.net/article_10_tao_physique_francelecture_esoterisme_voyance_spiritualite.htm

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s